Des mots pour communiquer et qu’on les utilisera demain

Journal réalisé à partir du travail de recherches et de réflexions des enfants du centre de loisirs élémentaire rue Hippolyte Maindron 75014 avec :

Fatoumata, Moumina, Anna, Salamata, Sarah, Fily, Myriam, Tatiana et Reda.

Francophonie, ça veut dire quoi ?

Anna : C’est la France, des mots français, des personnes qui parlent français.

Reda : C’est un coup franco ça veut dire français et un coup phonie, c’est comme téléphone.

Myriam : … des sons.

Reda : … les touches, 09, 01, 06…

Moumina : Phonie ça me fait penser à de la musique, comme une symphonie.

Fily : C’est comme des « homophone » : Ce sont des mots qu’on dit de la même façon, qui ne s’écrivent pas de la même façon dont le sens n’est pas le même.

(En fait il s’agit de la définition des homonymes.)

Anna : Phonie ça veut dire des mots français.

Salamata : Si on décompose le mot avec les préfixes et les suffixes, ça nous donne un mot en latin.

L’affiche 

Anna : Un monsieur, plein de mots, clic, capteur, un tee-shirt vert…

Moumina : On voit que c’est contre la pollution parce qu’il y a écrit « des mots pour demain ». Quelquefois sur des sacs plastiques j’ai vu écrit « Agir aujourd’hui et pour demain. »

Salamata : Les mots verts qui sont flous ça me fait penser que ce sont des mots de la culture, des mots pour communiquer et qu’on les utilisera demain.

Myriam : On voit que c’est de la pollution parce que quand on va dans la rue, les voitures qui roulent. Elles polluent la terre. 
Le monsieur sur l’affiche, il verrait bien la vie sans pollution parce qu’il regarde avec des lunettes et c’est écrit dessus « demain ».

Anna : Les mots qui sont sur l’affiche, ils sont contre la pollution : transformer, terre, clic, ailleurs. 
Ils sont écrits en couleur verte.

Tatiana : Le monsieur avec ses jumelles regarde les enfants mettre la pollution par terre. Cette affiche c’est pour prévenir qu’il y a trop de pollution, c’est une alerte.